samedi 26 mai 2018
Vous êtes ici  > Catherine Robelin/ plasticienne  > Travail plastique  > Puisqu’il vous faut des femmes 3 ...

Puisqu’il vous faut des femmes 3 ...

Image numérique destinée à la projection en quatuor.

samedi 10 janvier 2009, par Catherine ROBELIN


fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression envoyer l'article par mail envoyer par mail 0 réaction



image numérique/ projetée sur lieu/ quatre versions

Démarche :

Depuis les années 2000, je travaille sur l’apparition de la l’image, c’est-à-dire sur la distinction du support et de l’image. Je recherche une mise en jeu du visible à partir de la matérialité du support, qui pose simplement la question de la réalité de ce qui est vu.

J’ai réalisé des séries d’agencements consistant à superposer des strates de matériaux bleus et blancs en travaillant sur l’ombre portée et le translucide d’une part, la légèreté et le pesant d’autre part. La lumière et l’ombre font office de dessin.

Aujourd’hui je mets en place un double dispositif de projection (photographie de négatifs) sur un travail pictural neutre en jouant sur le décalage et l’espace flou. Je fabrique également des compressions d’images en noir et blanc, de manière à ce que les traces de représentations disparaissent dans l’incertitude.

Notice d’œuvre :

Il s’agit ici d’une série de photos projetées en réalité sur les supports : d’un côté l’image argentique numérisée, de l’autre la pratique de la peinture en tant que texture blanche. La contingence des deux fait l’œuvre.

Le hasard et l’indéterminé sont ce qui provoque l’image définitive. Utilisées ici en forme multimédia, les images sont montrées pour ce qu’elles sont : une dématérialisation du visible.

Faire jouer la sensation sans le matériaux devient alors le cœur du procédé.



Suivre la vie du site RSS 2.0  |  Haut de page  |  Plan du site  |  Espace privé  |  Contacts  |  Faire connaître le site  |  Mentions légales  |  SPIP  |  squelette  |  expressions-actuelles.org ©janvier 2008