mardi 14 août 2018
Vous êtes ici  > Catherine Robelin/ plasticienne  > Ecrits  > Dédicace

Dédicace

mardi 18 avril 2017, par Catherine ROBELIN


fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression envoyer l'article par mail envoyer par mail 0 réaction



Ton monde est éternellement vrai dans un certaine époque Immensité aux contours incertains On peut t’aimer comme on aime une femme tu ne perds rien de ta splendeur.

Ta langue est éternellement vivante à l’abri derrière les images Elle sait les intempéries intemporelles randonnées des sons.

On peut t’aimer comme on devrait aimer une femme Elles ne perdraient rien de leur splendeur.



Suivre la vie du site RSS 2.0  |  Haut de page  |  Plan du site  |  Espace privé  |  Contacts  |  Faire connaître le site  |  Mentions légales  |  SPIP  |  squelette  |  expressions-actuelles.org ©janvier 2008